Les premiers vins de Samuel à Prébois

C’est avec joie qu’aujourd’hui , il est possible de vous proposer en exclusivité les 2 premiers crus du Domaine de l’Obiou.

Vous trouverez dans le document de présentation ci-joint toutes les informations relatives à ces 2 vins.

Vous constaterez que le stock est très limité, c’est pourquoi, si vous désirez profiter de cette offre, il est nécessaire de contacter Samuel pour en réserver.

Cela apportera un grand soutien a son projet : devenir vigneron à Prébois et contribuer à la renaissance de ce vignoble perché du Trièves.

Merci pour votre collaboration en souhaitant humblement que ces vins apportent pleinement satisfaction à votre palais.

Amitiés vigneronnes

 

 

Publié dans Vente de vins | Marqué avec | Commentaires fermés |

Reportage de la rando « huguenots »

Interview par France bleu Isère

vin_prebois_son_samuel_delus–NET_921f4ca5-660a-4d90-857e-7c1d37aefd33_R38A

vin_prebois_son_max_poulat–NET_2921c0cf-96e5-48c6-927f-783e46006365_R38A

 

 

 

 

Publié dans Non classé | Commentaires fermés |

« VVT Le 3ème souffle !

Les activités se poursuivent

Le conseil d’administration de l’association tient à vous informer que le projet de sauvegarde du vignoble Trièvois se poursuit malgré la liquidation  de la coopérative Le Pressoir du Trièves et la fermeture de l’Engrangeou à MENS courant mars 2015.

Tout d’abord, il est important de présenter un historique qui explique ce qui a conduit à la création nécessaire de la coopérative en complément de l’association en 2013.

Historique

La Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) le Pressoir du Trièves a été créée à l’initiative de l’association VVT. Cette création a fait suite à l’obligation réglementaire et administrative de séparer les activités de vinification et de production de l’association.

Après un travail préparatoire en collaboration avec l’URSCOP (Union Régionale des Sociétés Coopératives), la SCIC a été créé le 01/07/2013.

Cette structure portait les activités de transformation (vinification) au local de Prébois et les activités de valorisation et commercialisation à la boutique de l’Engrangeou.

La gestion de cette coopérative, indépendante de l’association, a été confiée à 2 cogérants.

Le projet a pu être ainsi relancé

Cette organisation collaborative mise en place VVT / SCIC et le travail effectué par l’association avec les douanes et FranceAgrimer a permis de relancer le projet sur les points majeurs :

-          Enclencher la régularisation de 2200 m² de vigne en 2013

-          Obtenir de nouveau des droits à planter pour 2015 et 2016  (1,4Ha)

-          Finaliser les plantations à Mens (Serre Bertras) et Avignonet (Le mas)

-          Lancer les plantations à brion sur la commune de Roissard, comme vous pouvez le constater.

-          Redémarrer le fonctionnement du local de vinification à Prébois, 2 campagnes de vinification ont été réalisées en 2013 et 2014.

-          Aider à l’installation de nouveaux vignerons sur le territoire

Aujourd’hui, les activités de VVT se poursuivent

Suite à l’arrêt de la SCIC le Pressoir du Trièves, les fondamentaux de l’association sont conservés :

-          poursuivre la sauvegarde et l’augmentation de la surface de vignes sur le Trièves

-          accompagner les vignerons qui se sont installés

-          soutenir les vignerons familiaux pour conserver les vignes patrimoniales.

L’activité  de vinification est reprise par l’association VVT.

Celle-ci poursuivra l’accompagnement des vignerons en leur mettant à disposition des matériels de viticulture et assurera le fonctionnement du local de vinification.

L’ensemble des démarches sont entreprises en collaboration étroite avec les services de l’état.

Pour le moment, nous sommes dans l’impossibilité de relancer les activités de l’Engrangeou, des solutions seront recherchées dès que la situation le permettra.

Les activités de l’association que beaucoup soutiennent, marquent  et marqueront durablement le territoire.

Dans ce contexte difficile, nous comptons toujours sur votre soutien, en particulier en renouvelant ou en prenant votre adhésion à l’association et/ou en effectuant un don.

Le président : Gilles BARBE Bd Edouard Arnaud 30710 MENS

@ : vignesvigneronstrieves@orange.fr

« Nous sommes trop haut pour avoir des vignes. Et cependant, nous en avons … »                                                                                                                                       Jean Giono, Faust au village « Le petit vin de Prébois »

Publié dans Information | Marqué avec , | Commentaires fermés |

Les vignerons de la reconquête

Le film « Les vignerons de la reconquête », réalisé par Olivier Pasquet, géographe et documentariste, a été coproduit par TV.TV. et la Chambre d’Agriculture Savoie Mont-Blanc dans le cadre de l’action « Vin’alp » du programme de coopération transfrontalière Interreg France-Italie ALCOTRA. Cette action menée sur les territoires des départements de la Savoie et de la Haute-Savoie et celui de la Province de Turin, s’attache à la revalorisation des cépages viticoles locaux.
Le 20e siècle a été celui d’une transformation profonde des paysages viticoles français. Le vignoble des Savoie est ainsi passé de 20 000 hectares à moins de 2 000. La pandémie phylloxérique, la première guerre mondiale, les crises de surproduction viticole et la transformation des modes de vie et de consommation du vin expliquent le déclin spectaculaire et généralisé des surfaces en vigne. Le 21e siècle semble au contraire être celui de la reconquête et de la volonté de voir se reconstruire, un peu partout, des vignobles dont certains avaient même disparu.
Le film « Les vignerons de la reconquête » porte témoignage de cette volonté en montrant la diversité et l’originalité d’initiatives développées sur plusieurs territoires montagnards en Savoie, en Trièves, dans le Briançonnais, les gorges du Tarn ou dans la vallée piémontaise de Suze.
Au-delà de la diversité des terroirs viticoles concernés, qu’ils soient individuels ou collectifs, publics ou privés, portés par des « locaux » ou de « nouveaux arrivés », ces projets de reconquête viticole doivent tous intégrer les fortes contraintes des réglementations administratives mais aussi justifier leur légitimité. La plupart d’entre eux relève en effet de ce que le géographe Roger Dion qualifiait de « viticulture simplifiée » vouée essentiellement à l’autoconsommation. Sa coexistence avec une « viticulture de qualité », aujourd’hui protégée par les Appellations (d’Origine Protégée) demeure difficile. Ce ne sont pas seulement les terroirs viticoles qu’il faut reconstruire, mais, en replantant des cépages locaux ou remontant les murets des terrasses, une nouvelle image et une nouvelle réputation qu’il faut leur « inventer » en y intégrant désormais les notions de qualité paysagère, de défense de la biodiversité et de mise en place de circuit courts de commercialisation

http://youtu.be/dmhMjnTNGl4

 

 

Publié dans Information | Marqué avec , , , , , , , , , | Commentaires fermés |

Article sur le DL ce dimanche 30 novembre

Publié dans Information | Marqué avec , , , , , , , , | Commentaires fermés |